Irlande mille-huit-cent-quatre-vingt--mille-neuf-cent-trente-neuf : etapes du nationalisme et de la reaction ou la glorification du sublime, le mepris du monde, la tentation du meme et la peur des demons

par Véronique Alexandre

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Jacqueline Genet.

Soutenue en 1993

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Etude qui traite essentiellement des mefaits du nationalisme, tel que le phenomene peut etre observe dans l'avant puis dans l'apres independance. S'ouvre sur une presentation de deux discours emblematiques que sont ceux de john eglinton et de frederick ryan, hommes de philosophie et de pensee politique et dont l'opposition au nationalisme des la fin du dix-neuvieme siecle permet d'en souligner les errances et les folies. La ferveur passeiste de l'abbey theatre est mise en cause ainsi que celle de la ligue gaelique. Les themes chers au nationalisme, ses fantasmes, ses phobies, et le conservatisme qu'il engendre sont examines conjointement. Avant de passer aux repercussions de l'ideologie nationaliste sur le pays fraichement decolonise, une phenomene intermediaire est identifie qui complique la sedimentation conservatrice. Il s'agit du gout momentane des republicains pour la subversion et le maquis. Analyse est faite de leur absenteisme tandis qu'est soulignee l'ironie conjointe de leur attitude ultra-reformee et du legs institutionnel laisse derriere eux par les britanniques. Suit une analyse de l'irlande conservatrice de de valera. Reve d'autarcie economique, detestation du modernisme et reverence aveugle du passe caracterisent un projet civilisationnel qui ignore les enjeux du vingtieme siecle et confine le pays a son folkore. La question du vernaculaire, deja abordee avec ryan, est reposee tandis qu'est evoquee, a propos de sa restauration forcee, le decalage qui existe entre l'ideal nationaliste et la realite des frais. L'episode de la censure et la colere d'une eglise violemment spiritualiste confirment la perpetuation du culte voue au sublime et la mepris du monde inherent au nationalisme tandis qu'est etabli entre factions catholiques et protestantes, sur les bases meme de cette dichotomie, un lien de parente a la fois sourd et inedit.

  • Titre traduit

    Irlande eighteen eighty -- nineteen thirty-nine : a study of nationalism and reaction or glorification of the sublime, disregard for the world, the lure of similarity and the construction of fiends


  • Résumé

    This study is essentially about the ills of nationalism as they affect both pre-and post- independence ireland. The study starts with an examination of john eglinton's and frederick ryan's rejection of nationalism. Nostalgic fervour is found to run contrary to true national progress while the work and influence of both the abbey theatre and the gaclic league are seen in different light. Desire for stability -- best found in the past -- a preference for the sublime upon the terrestrial and hatred modernity are found to be at the heart of both protestant and catholic revivals. The 1916-1921 period brings in new political data (such as a taste for subversion and fantasy on the part of the republicans) which is useful tounderstand why post-independence conversatism took longer than expected to establish itself. The accretion layer upon layer of reaction from 1922 to 1939 is then chronicled while the attempt to establish a celtic arcadia is examined as well as the contradications it gives rise to. The preference for the sublime rather than reality is underlined, not only in the promotion of economic rigour (encouraged by the state) but in the censorship of books (engineered by the citizens) as well as the reprobation of "immorality" (heralded by the church) while similarities between protestant and catholic responses to the "evils" of modernity allow a form of hildden kinship to be delineated.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MAG.4°1938

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1993CAEN1130
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.