Contribution à l'étude des arboviroses sur l'Ile de la Réunion : enquête séro-épidémiologique

par Virginie Kles

Thèse de doctorat en Sciences de la vie. Microbiologie

Sous la direction de Claude Chastel.

Soutenue en 1993

à Brest .


  • Résumé

    Une étude de la séroprévalence des arboviroses à flaviviridae a été entreprise sur l'île de la Réunion. Deux mille cinq cent sept sérums humains, prélevés en 1987 sur un échantillon randomisé de la population réunionnaise, ont été testés à l'aide de la réaction d'inhibition de l'hémagglutination vis-à-vis des 5 antigènes suivants: fièvre jaune, dengue de type 1, dengue de type 2, West Nile et Wesselsbron. Cent treize sérums provenant de diverses espèces animales, récoltés en 1989, ont été étudiés avec la même technique et la même batterie d'antigènes. Des commémoratifs individuels, recueillis lors de l'enquête de 1987, et les résultats d'une autre enquête à la réunion datant de 1971 (F. Rodhain) ont été exploités en corrélation avec nos résultats sérologiques. La prévalence globale trouvée en 1987 (42,68%) est significativement plus élevée que celle constatée en 1971 (16,5%). Les réactions multivalentes représentent pratiquement les trois quarts des réponses positives. Aucune focalisation précise n'est relevée. Deux phénomènes semblent à l'origine de ces positivités: d'une part une épidémie sévère de dengue sur l'île en 1977-1978, d'autre part la circulation probable d'un (voire de plusieurs) flavivirus dans cette région. Des éléments d'ordre épidémiologique sont en faveur d'un virus de type dengue ou West Nile. Parmi les facteurs de risque étudiés, le sexe, la profession et le contact avec les espèces animales recensées semblent sans effet sur le taux de positivité. En revanche, une étude précise de l'âge des sujets infectés, de leur type d'habitat (rural ou urbain) et de la répartition géographique des augmentations de séroprévalence entre 1971 et 1987 confirment l'intervention de la dernière épidémie du dengue enregistrée sur le taux de positivité enregistré, ainsi que la circulation d'un (ou de plusieurs) flavivirus parmi cette population. Une nouvelle enquête entomologique concernant toute l'île de la Réunion apparaît nécessaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (164 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 153-164

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRE93/25
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.