A propos du ralentissement chez l'enfant depressif

par Gérard Brand

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Hubert Montagner.

Soutenue en 1993

à Besançon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le ralentissement dans la depression a suscite beaucoup d'etudes chez l'adulte mais n'a fait l'objet d'aucune recherche chez l'enfant (7-13 ans). Ce travail porte sur differents aspects du ralentissement chez les enfants deprimes compares a eux-memes apres guerison symptomatique et a un groupe temoin. Le temps de reaction est allonge pour les epreuves de choix et non pour les epreuves de reponse simple. Le debit verbal est plus rapide apres amelioration de l'etat clinique mais il n'est pas possible d'attribuer cet allongement a celui des pauses. L'analyse vocale montre des anomalies comparables a celles des sujets adultes. Le regard ne semble pas influence par la maladie. L'observation des mimiques faciales, des mouvements de tete et de tronc montre une convergence avec les constatations faites chez l'adulte. Certains comportements anxieux (clignements d'yeux, auto-contacts) varient considerablement suivant l'etat de la maladie. Tous ces elements apportent une contribution a la semiologie, a la nosographie et au diagnostique de la depression infantile


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 178 P.
  • Annexes : 122 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.