Hydrodynamique, transport de polluants et modelisation en milieu fluvio-glaciaire (application a la nappe alluviale de la plaine de pontarlier, doubs)

par ELYES GAUBI

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Pierre Chauve.

Soutenue en 1993

à Besançon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La nappe alluviale de la plaine de pontarlier qui se developpe dans la partie superficielle d'un cone de dejection constitue de formations fluvio-glaciaires heterogenes, represente une ressource importante en eau souterraine. Lors de la sedimentation fluvio-glaciaire, deux tris successifs realises conjointement par les eaux de fonte des glacies et par l'ancien cours du drugeon, ont mis en place un reservoir aquifere a structure zonee ou les zones peripheriques nord et ouest presentent des alluvions mieux laves et plus permeables. Les differents travaux realises (forages, essais de pompage, essais de tracage, prospection radon, modelisation) et les enregistrements limnigraphiques sur certains forages nous ont permis d'analyser le comportement hydrodynamique de la nappe. Les variations des niveaux piezometriques au cours du temps montrent que la reponse de la nappe aux precipitations est quasi-instantanee. Le battement maximum de la nappe est mesure au centre de la plaine ou il peut atteindre plus de 2 m entre la periode de basses eaux et la periode de hautes eaux. La relation hydrodynamique nappe-drugeon dans la partie ouest de la plaine, entre dommartin et vuillecin, est mise en evidence par les inversions de gradient lors des crues. L'interpretation des essais de pompage fait apparaitre des zones presentant de bonnes conductivites hydrauliques au voisinage des forages f1, f2, f4 et f7, situes a la peripherie nord et ouest du cone, et qui pourront constituer de futurs points de captage. Les essais de tracage a la fluoresceine realises en ecoulement radial convergent nous ont permis de determiner des parametres hydrodispersifs tres variables dans l'espace. Les vitesses effectives d'ecoulement de la nappe varient entre 1 et 100 m/j environ selon les endroits et selon la methode utilisee (pompage ou tracage). La qualite chimique des eaux de la nappe est bonne, malgre en certains points, des teneurs persistantes en pesticides azotes (atrazine et a un moindre degre simazine) superieures aux normes en vigueur en france


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 155 P.
  • Annexes : 72 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.