La quantification des deformations recentes du domaine armoricain oriental : recherche de marqueurs geometriques adaptes (paleosurfaces continentales niveaux marins niveaux alluviaux)

par ROBERT BIAGI

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de G. MOGUEDET.

Soutenue en 1993

à Angers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La chaine varisque d'europe etait largement erodee des avant le trias. Ensuite, alors que les regions voisines subsidentes etaient couvertes par d'epais depots mesozoiques et cenozoiques a dominante marine, le massif armoricain (ouest de la france) a connu, depuis le debut du paleogene au moins, une evolution essentiellement continentale et une activite tectonique faible. Les quelques formations sedimentaires d'age tertiaire conservees sur le socle actuellement emerge sont inadaptees a une utilisation comme marqueurs tectoniques. Nous proposons donc d'utiliser trois types nouveaux de surfaces-reperes qui, par leur age et leur geometrie initiale, sont bien adaptes a l'etude des mouvements tertiaires verticaux du massif armoricain, a long terme (> 20 ma), moyen terme, et court terme (< 1 ma). Ces marqueurs sont, respectivement, les paleosurfaces continentales alterees et aplanies du paleogene, les hauts niveaux marins du miocene, et les surfaces alluviales du quaternaire. Nous les definissons du point de vue theorique et nous montrons comment ils peuvent etre reconstruits localement, et mener de proche en proche a une reconstitution des surfaces-reperes a l'echelle regionale. L'apport possible de ces surfaces-reperes aux etudes tectoniques futures est illustre des a present par le calcul du soulevement regional et par l'evaluation du rejet vertical d'un accident tectonique majeur du massif armoricain: en effet, la partie orientale de la faille nort-sur-erdre layon ne montre aucun rejet vertical significatif au neogene


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 368 P.
  • Annexes : 197 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque Géosciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BIA
  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EMF 21451-8
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.