Les fondements éthiques de la pensée économique : enquête sur la liberté

par Alain Marciano

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Alain Leroux.

Soutenue en 1993

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    La liberte de l'homme ne se definit pas de facon unique mais en reference aux rapports homme societe. Trois cas sont possibles correspondant chacun a un presuppose ontologique. Le presuppose ontologique du liberalisme est "h donne s". La liberte de l'homme du liberalisme, l'individu, se caracterise par son independance. Celle-ci provient de sa rationalite qui lui permet de connaitre entierement son identite en dehors de tout lien social. Le presuppose ontologique du socialisme est "s donne h". L'homme du socialisme, le camarade, est libre lorsqu'il est dependant des structures sociales. Le camarade, ouvert sur le monde, ne maitrise pas ses actes. Sa liberte signifie qu'il est le lieu dans lequel s'exprime une entite qui le depasse et le transcende. Que cette entite soit sociale ou non. Le presuppose ontologique de l'humanisme est "h donne s, s donne h, h reflechit sur lui-meme, simultanement et inseparablement". L'homme de l'humanisme, la personne, est concue en interdependance avec la societe ; elle n'a pas une conscience immediate d'elle meme mais la decouvre grace a l'autre. La liberte de la personne se caracterise par son autonomie, c'est-a-dire lorsqu'elle accepte son appartenance a une societe comme condition de son humanite.

  • Titre traduit

    The ethical fondations of economic thought. Inquiry on liberty


  • Résumé

    The liberty is not defined in one way. There is one definition for each conceptualisation of the relation man society. Three cases are possible ; each one corresponding to an ontological presupposition. The ontological presupposition of liberalism is "m gives s". The liberty of the individual is caracterised by his independance. He can be independant because he is rational. Thus, he can wholy know his identity without social influence. The ontological presupposition of socialism is "s gives m". The man of socialism, the comrade, is free when he is dependant of social structures. The comrade does not control his acts. His liberty means that he is the place in wich an entily, wich is beyond him, transcend him and exprims herself ; whatever this entity be social or not. The ontological principle of humanism is "m gives s, s gives m, m think on himself, silmutaneously and inseparably". The man of the humanism, the person, is interdependant with society ; the person does not have a clear self-consciousness but disover it with others persons. Her freedom is caracterised by her autonomy, that is when she accepts to belong to a society as a condition of her humanity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 561 p
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 1629/A-C
  • Bibliothèque : Université de Corse (Corte, Haute-Corse). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH MAR 78417
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.