Flexibilité des prix et surajustement du taux de change : une étude du discours monétariste

par Jacques Luzi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Georges Fiori.

Soutenue en 1993

à Aix-Marseille 2 .


  • Résumé

    L'un des avantages présumés du système de taux de change flexibles est l'insularisation des économies, c'est-à-dire la PPA, ou encore l'insensibilité du taux de change réel aux stocks nominaux des différentes monnaies. La PPA doit s'entendre comme une extension en économie ouverte du principe de neutralité de la monnaie. Si comme le suppose le monétarisme les autorités monétaires contrôlent l'évolution des stocks de monnaies, alors elles assurent du même coup la stabilité monétaire du STCF. Cette proposition est réexaminée dans un modèle d'équilibre à anticipations rationnelles reposant sur des prémices exclusivement monétaristes. Dans ce cadre, on montre que : (a) contrairement au modèle de surajustement, le différentiel de comportement entre le taux de change et les prix n'est pas du nécessairement à l'inertie des prix et peut apparaître en parallèle à la PPA en tant que propriété monétaire. (b) contrairement au modèle monétariste traditionnel, la réduction de la composante stochastique de la dynamique de la monnaie ne réduit pas nécessairement l'effet réel subséquent. De plus si la demande de biens est instable, alors cette composante est responsable de déviations persistantes par rapport à la PPA. Même dans un purement néoclassique, l'insularisation des économies en STCF n'est pas forcément assurée.

  • Titre traduit

    Prices flexibility and exchange rate overshooting


  • Résumé

    One of the alleged advantages of the flexible exchange rate system is to ensure insularity of economies. This insularity is achieved when the PPP does so, which means that real exchange rate is insensitive to fluctuations in the nominal stocks of monies. PPP must be understood as an extension of the postulate of money neutrality to the open economy. If monetary economies can control fluctuations of money as monetarism let suppose it, then the "monetary" stability of the fers will be ensured. This proposition is re-examined trough the instrumentality of a rational expectations equilibrium model which is defined solely on the basis of monetarist hypothesis. So, it can be shown that : (a) contradicting the overshooting model, the differential between nominal exchange rate and prices behaviours is not the fact of prices stickiness, and can appear at the same time as PPP as a monetary standard. (b) contradicting the conventional monetarism, the control of stochastic component of the dynamic of money did imply the control of the results of this component, as this impacts are also determined by the stability of the real demand of goods.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (166 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th.530
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 01-1993-1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.