Dinoflagellés marins toxiques : biologie, écophysiologie, toxicité. Prorocentrum minimum, Dinophysis spp., dinoflagellés ciguatériques

par Daniel Grzebyk

Thèse de doctorat en Océanologie

Sous la direction de Brigitte Berland.

Soutenue en 1993

à Aix-Marseille 2 , en partenariat avec Centre d'Océanologie (Marseille) (laboratoire) et de Université d'Aix-Marseille II. Faculté des sciences (autre partenaire) .


  • Résumé

    Trois types de dinoflagelles toxiques ont ete etudies, prorocentrum minimum, (clone mediterraneen) dinophysis spp. , et dinoflagelles ciguateriques dont gambierdiscus toxicus. Diverses questions ont ete abordees, relatives a leur biologie, leur ecophysiologie (salinite, lumiere, temperature, auxotrophie, nutrition azotee), et leur toxicite. P. Minimum peut former des kystes temporaires. Des clones mediterraneens ont revele la production de toxine de type hydrosoluble a action neurologique rapide. Des bioessais realises avec des eaux cotieres de differents saisons, ont montre que les teneurs en vitamines b12 et thiamine dissoutes semblent determiner le developpement in situ de p. Minimum, l'azote et le phosphore etant rarement limitants. Avec dinophysis spp. , les tentatives de mise en culture sont restees vaines. Une photosynthese efficace a cependant ete montree par l'assimilation de 14c mineral. En ultrastructure, des chloroplastes fonctionnels ont ete observes, mais aucune evidence de nutrition phagatrophe. Le cycle biologique montre l'existence de petites cellules, de kystes et de petits zoides, des figures de conjugaison entre des cellules. Les dinoflagelles ciguateriques epiphytes ont fait l'objet d'une etude a mayotte (s. O. Ocean indien): leur distribution est influencee par l'hydrodynamisme et la sedimentation. Des influences, de la matiere organique dissoute dans l'eau lagonaire, et du substrat macroalgal, par des substances organiques stimulant ou inhibant le developpement des dinoflagelles, ont ete montrees


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 203 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f. 167-196

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Endoume). Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU). Institut Pythéas.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : K-435
  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.