Régulation de la morphogénèse neuronale par des facteurs épigénétique : role des astrocytes et des molécules de la matrice extracellulaire. Etude ultrastructurale sur un modèle in vitro

par Martine Rouget

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Raymond Seïte.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous travaillons en collaboration avec l'equipe de a. Prochiantz sur l'influence de facteurs environnementaux sur la morphogenese de neurones du systeme nerveux central. Des neurones striataux ont ete co-cultives en milieu defini avec des astrocytes mesencephaliques ou striataux. En presence d'astrocytes mesencephaliques, ces neurones developpent uniquement des axones, alors que leur croissance dendritique et leur maturation sont favorisees lorsqu'ils sont co-cultives avec des astrocytes striataux. Des contacts synaptiques entre des fibres afferentes provenant de neurones dopaminergiques mesencephaliques et les neurones striataux sont observes uniquement dans les co-cultures neurones/glies homologues. Des neurones mesencephaliques ont ete cultives en milieu conditionne soit par des astrocytes mesencephaliques soit par des astrocytes striataux. Le milieu conditionne par les astrocytes mesencephaliques induit a la fois les croissances axonale et dendritique, tandis que le milieu conditionne par les astrocytes striataux ne permet que la croissance axonale, la longueur neuritique totale demeurant la meme. Des facteurs astrocytaires provenant de regions differentes pourraient reguler la mise en place de la polarite neuronale, probablement en modifiant l'adhesion des cellules a leur substrat de culture. Les mecanismes d'elongation sont differents pour les axones et les dendrites, et dependraient des proprietes adhesives de l'environnement. Des neurones mesencephaliques ont ete mis en culture en milieu defini additionne de laminine, fibronectine, entactine, proteoglycannes ou glycosaminoglycannes. Il existe une etroite correlation entre l'adhesion des cellules au support, l'etalement des corps cellulaires et l'etablissement de la polarite neuronale. Lorsque l'adhesion au substrat de culture est forte, les corps cellulaires sont etales et la croissance dendritique est autorisee. Par contre, en conditions de faible adhesion, seule la croissance axonale est possible. La maturation serait un phenomene independant de l'adhesion cellulaire. Certaines de ces molecules (les glycosaminoglycannes), peuvent etre internalisees par les neurones grace a un mecanisme d'endocytose classique. Selon le modele propose par a. Prochiantz, axones et dendrites utilisent des strategies differentes pour croitre, les axones progressant par bonds et les dendrites s'allongeant par adhesion continue a leur substrat. Ces modes de progression peuvent etre expliques notamment par la viscosite de leur cytoplasme, dependant du degre de polymerisation des differents elements de leur cytosquelette. Nous l'avons verifie en faisant varier l'adhesion cellulaire et en utilisant des drogues modifiant la polymerisation des elements du cytosquelette

  • Titre traduit

    Neuronal morphogenesis regulation by epygeneticfactors: extracellular matrix molecules and astrocytes role. An in vitro ultrastructural study


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 197 f. + 21 pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 161-197

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : L21957
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.