Contribution à l'étude de l'oxydation des revêtements d'aluminiures du type NiAl, simples ou modifiés, déposés sur le nickel et des superalliages à base nickel

par Justin Maximilien N'Gandu Muamba

Thèse de doctorat en Sciences physiques

Sous la direction de Roland Streiff.

Soutenue en 1993

à Aix-Marseille 1 .


  • Résumé

    Le comportement a l'oxydation des revetements d'aluminiure realises par aluminisation directe au cours d'un traitement de depot chimique en phase vapeur (cvd ou cementation activee), peuvent etre ameliores par addition de chrome et/ou de faibles quantites d'elements dits reactifs tout en respectant les proprietes mecaniques de l'alliage et en conservant leur faible cout de realisation. Les deux effets notables apportes par ces additions sont principalement l'amelioration tres marquee de l'adherence de la couche d'alumine protectrice formee au cours de l'oxydation et, dans une moindre mesure, la diminuation de la vitesse d'oxydation. Les morphologies des couches d'oxyde obtenues nous ont conduit a classer ces elements en deux groupes distincts en fonction de leur influence respective sur la vitesse d'oxydation et de la nature de l'oxide forme (spinelle ou oxyde simple entoure d'une gaine d'alumine). Le mecanisme que nous proposons pour expliquer l'amelioration de l'adherence fait intervenir l'influence de ces deux groupes d'elements sur les proprietes plastiques et mecaniques de la couche d'oxyde (groupe 1: spinello-formeurs) ou sur les proprietes plastiques et mecaniques de l'alliage du substrat (groupe 2: gaino-formeurs)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (325 f.)
  • Annexes : 596 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.