Les ambigüités du naturalisme américain et l'évolution vers l'expression subjective de la réalité

par Khmaïs Benarfi

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Max Duperray.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans ce travail, nous essayons de demontrer que, contrairement a ce que pensent certains critiques, il existe une continuite entre le naturalisme americain et le "realisme subjectif". Le realisme a la maniere de l'ecole du xixe siecle ayant prouve ses limites, les naturalistes, ont progresse petit a petit, vers des methodes plus subjectives qui s'attachent a decrire l'affectivite des personnages et non plus leur vie sociale. De frank norris a sherwood anderson, ce progres a ete constant. Pourtant, dans un premier temps, les naturalistes se sont ecartes de cette voie puisqu'ils se sont preoccupes pendant longtemps de la vie biologique, physique et sociale des personnages. De la viennent les longues descriptions des maladies, des tares, de l'alcoolisme et de la misere de l'individu. Or, ce "scientisme" et cette "mimesis" ayant prouve leurs limites, les naturalistes americains, et surtout les derniers parmi eux, ont progresse vers la methode moderne de l'exposition de la vie subjective et affective de l'individu. Grace a l'influence de gertrude stein et de henry james, un ecrivain tel que shrwood anderson a prepare l'entree du courant de conscience dans le roman americain. En conclusion donc, le merite du naturalisme est double: il a leve le voile sur la vie des instincts dans un premier temps, et dans un deuxieme temps, il a prepare le roman americain au subjectivisme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. 572 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.