Epistémè chez M. Foucault ou : la mort de l'homme

par Qizhi Yu

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Paule Monique Vernes.

Soutenue en 1993

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Michel foucault est sans conteste l'un des plus grands penseurs contemporains. Notre travail a etudie la notion d'episteme et l'idee de la "mort de l'homme" chez foucault. Foucault etablit pour la premiere fois l'archeologie du savoir qui se distingue non seulement de l'archeologie au sens propre (traditionnelle), mais aussi de l'histoire des idees, et qui analyse autrement l'histoire des idees. L'episteme est une categorie epistemologique definissant dans les domaines des savoirs les conditions de possibilite d'une pensee de l'homme a une epoque donnees, et elle a un caractere de discontinuite diachronique et de continuite synchronique. Il y a trois episteme: celles de la renaissance (ou de la ressemblance), de l'age classique (ou de la representation) et de l'epoque moderne (de la signification ou de l'homme). Les sciences humaines n'ont pas encore deux siecles, elles sont un simple produit momentane de l'episteme, et elles ne sont pas du tout des sciences. L'homme en tant que sujet-objet du savoir sera donc bientot fini. Par consequent, la fin de l'homme et celle des sciences humaines sont liees l'une a l'autre. La mort de l'homme est la destruction de l'esprit humain dans les sciences humaines (l'episteme moderne) dependantes de l'analytique de la finitude.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 404 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.