Segmentation d'images numeriques par mesure de proximite de deux pixels adjacents

par Pierre Gaucher

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Jean-Pierre Asselin de Beauville.

Soutenue en 1991

à Tours .


  • Résumé

    Le problème de la segmentation est tout d'abord abordé sous la forme d'une synthese qui traite des solutions les plus courantes, basees essentiellement sur l'utilisation de tests d'hypotheses parametriques. Sur la base de cette synthese, l'etude menee conduit au developpement d'une methode de segmentation basee sur une approche locale. La demarche adoptee conduit a la definition d'une distance qui prend en compte la dispersion spatiale des pixels sur un voisinage ainsi que celle de leurs niveaux de gris. La definition de cette distance sert de support a l'elaboration d'une procedure d'extraction des plus proches voisins d'un pixel. En recherchant a caracteriser la proximite de deux pixels adjacents, nous etablissons une analogie entre les phenomenes electrostatiques et le domaine de traitement de l'image. Sur la base de cette analogie, la force exercee par un groupe de pixels. Sur un pixel est definie et conduit a la selection des attributs caracteristiques de la proximite de deux pixels. Enfin, une regle de decision est etablie. Elle s'appuie sur le calcul d'un index de proximite qui rend compte globalement des attributs precedemment extraits


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 36 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Ecole Polytechnique de l’Université François Rabelais . Départements Electronique et Energie, Informatique, Mécanique et Systèmes. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : DI-TH-251
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.