Régulation des activités phosphoinositide kinases dans la plaquette sanguine

par Claire Racaud-Sultan

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de Gérard Mauco.

Soutenue en 1992

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La recente decouverte des phosphoinositides phosphoryles en position 3 du noyau myoinositol, qui joueraient un role essentiel dans l'effet mitogene des facteurs de croissance et dans l'oncogenese, a ouvert un nouveau champ exploratoire dans l'etude de la signalisation cellulaire. La plaquette sanguine, modele cellulaire sans potentialite de mitose ni de transformation, synthetise ces lipides sous l'effet de la stimulation par la thrombine. Le phosphatidylinositol 3-phosphate (ptdins3p) est detecte dans des plaquettes humaines incubees avec du (#3#2p), mais varie peu lors de l'activation. Le (#3#2p) ptdins3,4p#2 n'apparait qu'apres addition de l'agoniste, et sa forte augmentation est dose-dependante et correlee a l'amplitude d'agregation plaquettaire. En effet, l'inhibition competitive de la liaison du fibrinogene sur son recepteur gpiib-iiia (l'integrine ii 3) provoque parallelement une absence d'agregation et une reduction d'environ 60% de l'incorporation de (#3#2p) dans le ptdins3, 4p#2, tandis que des plaquettes pathologiques depourvues de complexes gpiib-iiia et non agregantes (thrombastenie de glanzmann) ne synthetisent que des traces de ce lipide,. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [7]-156 f.-[8]f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1992TOU30156
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.