Développement reproducteur du soja-impact des conditions de culture et modélisation du potentiel de production variétal

par Josiane Colson

Thèse de doctorat en Physiologie végétale

Sous la direction de Gérard Cavalié.

Soutenue en 1992

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le potentiel de production du soja, eleve a la floraison, est rarement exteriorise en situations agricoles, a cause des pertes par abscission de gousses ou avortement des graines, ce qui confere une grande instabilite du rendement. Notre etude vise a une meilleure comprehension de cette variabilite du rendement des varietes et tente d'explorer leur potentialite de production, lorsqu'elles sont placees dans differentes situations pedoclimatiques et culturales. L'experimentation multi-sites et la simulation de la croissance et de la production du soja ont ete menees simultanement. Le modele utilise, soygro, a la particularite de decrire avec precision l'elaboration des composantes du rendement, en basant le deroulement du cycle sur une echelle phenologique detaillee, et sur les modifications de la repartition des assimilats. Parmi les varietes etudiees, deux modes de fructification apparaissent, qui semblent independants du type de croissance ou du groupe de precocite, mais plutot lies au genome de la plante. Par ailleurs, quelle que soit la variete, le nombre de gousses varie fortement pendant les phases de formation et de grossissement des graines. Le rendement final obtenu depend etroitement des conditions d'alimentation realisee pendant ces phases-cles du developpement reproducteur. A partir des resultats experimentaux, le modele a ete adapte pour les varietes actuellement cultivees, puis pour des varietes issues de la selection recente, necessitant la mise au point d'une methode originale de calibration basee sur les caracteristiques du developpement reproducteur. Enfin, pour evaluer le modele et tenter de definir ses limites d'utilisation, une analyse de sensibilite et une estimation de la qualite predictive ont ete realisees. A l'exception des cas de contraintes hydriques severes, le comportement du modele semble satisfaisant, la production etant simulee avec un ecart moyen de 3,5 q/ha. Ce modele constitue donc un outil de synthese des connaissances physiologiques et agronomiques du fonctionnement de la culture de soja. Il pourrait rendre accessible le choix des interventions en cours de cycle

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [14]-84f.-[46]p. de pl

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1992TOU30139
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.