Le nouveau roman equatorien. Etude faite a partir de trois exemples : "tambores para una cancion perdida" (jorge velasco mackenzie), " pajara la memoria" (ivan eguez), "dia tras dia" ( miguel donoso pareja)

par Ramiro Oviedo

Thèse de doctorat en Études latino-américaines

Sous la direction de Milagros Ezquerro.

Soutenue en 1992

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Cette these decouvre aux hispanistes europeens qui 'sinterresent a la litterature latino-americaine un art narratif actif et attrayant dont le faible echo international obeit a des raisons extra-litteraires. L'absence d'une politique culturelle vis a vis de la diffusion de cette litterature a relegue cette production a un second plan. Apres la description de l'art narratif equatorien le plus recent et le role de la critique, on aborde le theme du nouveau et de l'ancien en matiere de roman. La difference de trouve dans l'attitude des nouveaux romanciers face au langage et aux transgressions de la fonction narratrice, en s'appuyant sur la realite locale et sur la problematique de l'homme depuis le commencement jusqu'a l'epoque moderne. L'essentiel de ce nouveau roman equatorien reside d'une part dans le pouvoir du langage pour construire une identite individuelle et sociale. D'autre part dans l'harmonisation entre mythe et roman ou l'audace de l'ecrivain trouve une source d'innovations. Tros romans illustrent cette affirmation: tombores para una caucion perdida: eloge de la batardise, dossier sur les ancetres noirs du pays, qui assume le metissage etnique et culturel du pays en tant que valeur. Pajara la memoria: le delie de danielmartinez a l'entree du cimetiere nous devoile la fin d'un mythe. Dia tras dia : le narrateur se livre au combat perpetuel entre eros et thanatos et finit devore par sa propre invention.

  • Titre traduit

    The new equadorian novel. Study about three examples : tambores para una cancion perdina (jorge velasco mackenzie); pajar la memoria (ivan eguen), dia tras dia (miguel donoso pareja)


  • Résumé

    With ezquerro's method, european spanish students interested in south-american literature can find in this thesis an active and engaging narrative art, suffering of extra literary reasons that another it's international echo. Production has been relegated to a second place because of the absence of a cultural politics as for as literary diffusion is concerned. After the description of the most recent ecuadorian nattative art and the critic's role we approach the theme of new and ancient in the novel subject. The main difference remains on the attitude of the novelists in relation to language and the transgressions of the narrative function. It reliens on local reality and men's problematic since the beginning until the modern period. The main point of the new ecuadorian novel lies on the one hand in the power language is given to build an individual and social identity, and on the other hand in the harmonyzation between myth and novel, the writer's audacity finds there a source of innovations. Three novels illustrate this statement: tambores para una cancion perdita: eulogy of the bastardy, a file about blackancestors of the country, assuming the land's ethnic and cultural cross-breeding as a value. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 378 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : A 863.64 OVI N
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.