Choix culturels et styles subjectifs chez des enfants issus de couples franco-maghrebins

par Carole Philip-Asdih

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Pierre Tap.

Soutenue en 1992

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Les enfants de couples mixtes et en particulier de couples franco-maghrebins, constituent une population désormais visible dans nos societés. Des caractéristiques communes les rassemblent, liées à la possibilité de choix culturels et au contexte dans lequel ils se meuvent sur le plan des pratiques et des représentations. Mais la spécificité d'une place, d'une position collective franco-maghrebine n'apparait pas chez les sujets, tant du point de vue des pratiques familiales (du choix des pratiques educatives et des relations familiales), que de l'identité culturelle (du choix de leur appartenance culturelle), ou des fonctionnements individuels (les types de gestion de la mixite, ses conséquences sur le plan psychique). En effet, d'autres études montraient déjà que des populations en situation interculturelle (enfants de migrants. . . ) sont confrontés à des situations voisines et semblent partager certaines de ces caractéristiques, comme les mécanismes de gestion des différences ou les effets de la stigmatisation ou de la singularisation. Et nos analyses font apparaitre la diversité selon laquelle les sujets élaborent une position propre à l'egard de la mixité parentale et des signifiants culturels de chaque groupe. Is passent plus ou moins aisément des uns aux autres et utilisent différemment les représentations d'une culture à l'égard de l'autre, leur faisant jouer un rôle dans leur dynamique subjective et dans ce qui apparait parfois comme métissage culturel. Cette position visible et singulière à laquelle les ont menés. . . .

  • Titre traduit

    Cultural choices and subjective styles in french maghrebian couples children


  • Résumé

    Children of mixed couples and french-maghrebian couples in particular, form henceforth a population visible within our societies common charateristics reasemble them, these are bound to the cultural choices possibility and to the context in which they move within the representations and the practicies level. But the specificity of a place, of a french maghrebian collective position doesnt appear in all subjects, on a familial practices level, on one hand (choice of the educative practices and familial relations) the cultural identity on the other (choice of their cultural belongings) or the individual workings (the types of mixity management, their consequences on a psychologic level). In fact, some other studies showed that populations within intercultural situations (immigrants children. . . ) are facing neighbouring situations and seem to be sharing some of theses characteristics, such as the mechnisms of the differences management or the effects of the stimatization or the placing apart. Our analyses show the diversity according to which the subjects elaborate a proper position regarding the parental mixity and the culturalrepresentations of each group they go easily from ones to the others and use differently the representations of a culture with regard to other, making them then play a part in their subjective dynamic and in what appears to be sometimes like a cultural miscegenation. This visible and signular

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (446, 144 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.