Transitions emploi-retraite : étude économétrique sur données individuelles

par Catherine Cazals

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Pierre Florens.

Soutenue en 1992

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Le travail présenté dans cette thèse propose un examen des transitions effectuées sur le marché du travail aux États-Unis, par les individus approchant de la fin de leur vie active. Nous procédons dans un premier temps à l'estimation des taux instantanés de transitions entre les trois états : activité à temps complet, activité à temps partiel, retraite. Les résultats obtenus nous informent d'effets d'âge importants et de l'existence d'une certaine mobilité des individus, avec notamment des reprises d'activité après un séjour à la retraite, et des passages d'une activité à temps partiel vers une activité à temps complet et même à des âges avancés. Une deuxième analyse met l'accent sur une transition importante : la première cessation d'activité à temps complet. Nous examinons alors les déterminants individuels de la durée en activité à temps complet à partir de 58 ans, en envisageant pour les différentes issues à une telle période : un emploi à temps partiel, le chômage, la retraite et l'inactivité. Sont mis notamment en évidence, l'effet de la variable revenu, qui dans sa catégorie la plus faible favorise un départ à la retraite tardif, et l'effet de la variable santé comme favorable à une cessation d'activité précoce, plus particulièrement vers l'inactivité. Enfin, nous examinons l'impact d'un ensemble de caractéristiques individuelles sur les taux instantanés de transition entre les trois états, activité à temps complet, activité à temps partiel et retraite, sur la période 1969-1979, en adoptant une spécification pour ces taux nous permettant d'identifier séparément les effets d'âge et de durée.

  • Titre traduit

    Work-retirement transitions : econometric study with individual data


  • Résumé

    This thesis is concerned with the study of changes in working status for individuals reaching the age of retirement on the United States labour market. First, we estimate instantaneous transition rates between three states: full-time work, part-time work, retirement. The results show significant age effects and some individual mobility, with in particular, some return to the labour market after some period of retirement, and transitions from part-time to full-time work, even for advanced ages. In a second part, we study more precisely a particular transition: the first fulltime work cessation. We examine then individual determinants of full-time work duration from the fifty-eight age on, assuming several issues to this period: a part-time job, unemployment retirement and inactivity. In particular, two variables have significant effects: income and health. Lower incomes favour later retirement and bad health favour on earlier one (more often complete inactivity). Finally, we examine the effect of many individual characteristics on instantaneous transition rates between the three states: full-time work, part-time work and retirement for the period 1969-1979, with a specification for these rates that allow us to identify age effect and duration effect separately. We find then, as main favourable factors to transition to diminishing work effort: age, bad health, or mandatory retirement clause.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (298 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1001-1992-7

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1001-1992-18
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.