Structure du capital fixe productif et progrès technique : une étude économétrique macro-sectorielle sur la période 1959-1989

par Jalal El Ouardighi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Alain Héraud.

Soutenue en 1992

à Strasbourg 1 .


  • Résumé

    Dans un contexte caractérisé par l'émergence régulière de nouvelles technologies, l'évaluation du capital fixe productif et du progrès technique permet d'apprécier l'efficacité des relations productives. Cette thèse propose une modélisation et, une estimation des effets des progrès qualitatifs incorporés dans les différentes générations du capital. L'analyse considère vingt-et-une branches industrielles suivies de 1959 à 1989. Pour chacune des industries, on évalue le capital fixe productif, l'âge du capital, le progrès technique, les délais moyens d'adaptation et de productivité; les degrés de complexité technologique et d'obsolescence de la Structure du capital fixe productif.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (381 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.353-367

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Pôle Européen de Gestion et d'Economie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH/1992/ELO
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.