Esthetique et logique, esquisse d'une theorie nominaliste de la representation esthetique

par Roger Pouivet

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Frédéric Nef.

Soutenue en 1992

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Contestant la distinction kantienne entre esthetique et logique, la these entend montrer que l'experience esthetique est une experience cognitive, en developpant une logique de la symbolisation esthetique. Le chapitre i propose une definition de la representation esthetique en terme d'isomorphie extensionnelle (goodman). L'analyse de l'isomorphie n'aboutit, comme chez wittgenstein, a la these de l'inexprimabilite de l'esthetique mais au contraire a sa constitution comme element d'une theorie des systemes symboliques. Les chapitres ii et iii affirmant le caractere cognitif et logique de l'experience esthetique contre l'empirisme (russel et carnap), l'inneisme (chomsky) et l'apriorisme kantien. Les chapitres iv et v constituent deux exemples d'analyse du fonctionnement des symboles esthetiques en proposant une construction logique des phenomenes de la fiction esthetique et de l'expression esthetique. Cette construction peut se satisfaire d'une semantique extensionnelle et se situer meme dans un cadre nominaliste et inscriptionnaliste (scheffler). L'ensemble du travail vise a fournir les bases d'une methode analytique et logique en esthetique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 240 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/772
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.