Automorphismes de courbes algebriques

par Stéphane Tufféry

Thèse de doctorat en Mathématiques et applications

Sous la direction de LAURENT MORET-BAILLY.

Soutenue en 1992

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Pour tout corps k, toute courbe stable c/k de genre au moins 2, et tout groupe fini g operant moderement sur c/k, le foncteur des deformations g-equivariantes de c est formellement lisse. On peut donc relever, de la caracteristique p a la caracteristique 0, les paires (c,g) ou l'action de g sur c est moderee. On en deduit qu'en toute caracteristique autre que 2, la courbe de klein est, a isomorphisme pres, la courbe lisse de genre 3 ayant le plus d'automorphismes. Pour finir sont etudies les pinceaux de courbes semi-stables de genre au moins 2

  • Titre traduit

    Automorphisms of algebraic curves


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (138 f.)
  • Annexes : 58 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1992/82
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.