Biologie, eco-ethologie et dynamique des populations du scolyte des grains de cafe, hypothenemus hampei ferr. (coleoptera, scolytidae), en nouvelle-caledonie

par PHILIPPE GIORDANNENGO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Pierre Nénon.

Soutenue en 1992

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Seminivore strictement monophage, hypothenemus hampei ferr. (coleoptera, scolytidae) est l'ennemi majeur de la cafeiculture en nouvelle-caledonie. L'accouplement qui a lieu dans la graine d'emergence est facilite par l'intervention de signaux, de nature vraisemblablement olfactive, emis par les femelles. Environ douze jours apres leur emergence, ces dernieres quittent leur baie d'eclosion a l'issue d'une inversion de leurs comportements phototropique et thigmotactique. La dispersion qui s'effectue generalement grace au vol, represente la seule periode pendant laquelle les scolytes se trouvent a l'exterieur des graines de cafe. Durant le vol de colonisation, les femelles sont guidees par des composes allelochimiques volatils (kairomones) emis par les baies. Les males inaptes au vol sont incapables de perforer les enveloppes de la graine et ne participent pas directement a l'extension des colonies. En debut de cycle de fructification, lors de l'etablissement des nouvelles colonies, le seul critere de disponibilite trophique est a l'origine de la distribution spatio-temporelle des infestations. Puis, l'aptitude des femelles colonisatrices a selectionner les fruits murs, l'intervention probable de pheromones agregatives et l'ampleur restreinte des vols due a l'abondance des baies favorisent le regroupement des populations sur certains cafeiers. De meme, au sein de ces arbustes, les colonies se distribuent sous forme d'agregats. Les conditions microclimatiques induites par la couverture vegetale sont en partie responsables de la reduction des capacites d'expansion du phytophage. L'allongement de la duree du cycle de developpement et une mortalite ovo-larvaire plus importante sont a l'origine du contraste existant entre les gradations saisonnieres des populations de scolyte dans les cafeieres traditionnelles et les pullulations observables dans les plantations ensoleillees. Ces travaux debouchent sur quelques suggestions quant au developpement de methodes de lutte integree contre ce ravageur et quelques recommandations culturales qu'il parait urgent de mettre en uvre devant une situation tres degradee


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 140 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.