Pour une poetique du narrataire dans le roman epistolaire. ( problemes poses par une poetique du narrataire dans "les liaisons dangereuses" de ch. De laclos et "le paysan perverti" de n. Retif de la bretonne. )

par JEAN-PAUL SANFOURCHE

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Pierre Testud.

Soutenue en 1992

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Apres les nombreuses mais rapides etudes consacrees au narrataire, et tout particulierement celles de g. Genette et g. Prince, le reexamen methodique de ce concept ne peut aujourd'hui se faire que dans la ligne de confluence de l'analyse du discours et de la narratologie. Surtout lorsqu'il s'agit de cerner, dans le roman epistolaire, le jeu complexe des influences plus ou moins affichees du narrataire sur l'ecriture de la lettre fictive. Defini comme l'instanciation discursive d'un temoin d'ecriture, le narataire est a l'origine d'innombrables tensions au creux de l'enonce epistolaire. Tenter de decrire cette figure issue du rapport difficile d'un "je" a un "tu" absent revient a reveler en enonce diverses strategies de communication qui informent le mouvement profond de l'ecriture en inflechissant avec plus ou moins d'intensite la dynamique enonciative. Sous l'apparent statisme de l'enonce, au-dela des strctures fixees, sinon figees, se revele l'architecture mouvante de l'agencement pragmatique du discours epistolaire. Voila ainsi poses les premiers jalons d'une poetique du narrataire permettant par l'etude contrastee des liaisons dangereuses et du paysan perveti, de mieux decrire dans leurs differences deux conceptions narratives du recit par lettres et d'ouvrir, peut-etre, l'horizon d'une etude poetique plus vaste du roman epistolaire.

  • Titre traduit

    For a poetic of the narratee in the epistolary novel. (problems raised by a poetic of the narratee in "les liaisons dangereuses, by ch. De laclos and " le paysan perverti by n. Retif de la bretonne. )


  • Résumé

    After many studies about the narratee, and particularly those of g. Genette and g. Prince, an extended and methodical investigation of this concept is nowadays possible only at the crossroads of discourse analysis and narratology. Especially when the corpus is epistolary novel and the purpose of the study is to determine the more or less obvious influences of the narratee on the writing process of the fictionnal letter. Defined as a discursive instanciation of a whitness implied by the writing process, the narratee is the source of countless tensions hidden in the epistolary discourse. Attempting to describe this figure originating in the uneasy relation between "i" and an absent "you" amounts to tracing in discourse many communication strategies which inform the deep movement of letter writing, affecting more or less intensly the enunciative dynamic. Under the apparent textual stability and beyond fixed thematic structures, the moving pattern of the pragmatic ordering of epistolary discourse is revealed. These first observations pave the way for a poetic of the narratee and, through a contrasted analysis of les "liaisons dangereuses" and "le paysan perverti", lead to a description of two narrative concepts of the letter narration. They also provide a possibility for a larger poetic study of epistolary novel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1992POIT5008
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.