Caractérisation d'antigènes de babesia divergens induisant une réponse immunitaire chez la gerbille (merionnes unguiculatus) et le bovin (bos taurus), essais de vaccination chez ces deux hotes

par ALEXIS VALENTIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J. SCHREVEL.

Soutenue en 1992

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La mise au point d'un milieu semi-defini, a base de lipoproteines humaines (hdl), pour la culture in vitro de babesia divergens a facilite les etudes biologiques et immunologiques de ce protozoaire parasite. Un transfert unidirectionnel de phospholipides entre les hdl et le globule rouge parasite a ete mis en evidence a l'aide de sondes fluorescentes ou radioactives. Les exoantigenes presents dans les surnageants de culture in vitro de l'isolat rouen 1987 induisent, chez la gerbille, une protection totale vis-a-vis de l'isolat 7107b et des protections partielles (80%) pour un isolat anglais (weybridge 8843), (60%) pour un isolat allemand (munich 87). Les profils antigeniques, determines par immunoprecipitation, presentent une similitude nette entre les isolats. Parmi les antigenes majeurs, communs a toutes les souches et impliques dans la reponse humorale, trois proteines parasitaires ont ete caracterisees. Une proteine de stress (hsp70) est reconnue par des serums specifiques. Le tamisage moleculaire des surnageants de culture obtenus en milieu semi defini a permis d'obtenir une fraction de faible masse moleculaire. Dans cette fraction, deux exoantigenes, bd17 et bd37, reconnus respectivement par un anticorps monoclonal (d67) et un serum polyclonal, sont presents. Bd37 est une glycoproteine a caractere hydrophobe, qui pourrait etre impliquee dans un cycle d'acylation/deacylation. Bd17 est une proteine a caractere hydrophile et a localisation membranaire. L'anticorps monoclonal d67, inhibe la croissance in vitro de b. Divergens (ci50: 16 g/ml). La validite du modele de laboratoire gerbille/b. Divergens dans la mise au point d'un vaccin a ete verifiee chez le bovin. La reponse humorale de bovins vaccines a l'aide d'exoantigenes est similaire a celle des gerbilles, tant au niveau de sa cinetique que des peptides reconnus. Les exoantigenes induisent une immunite a mediation cellulaire specifique des antigenes parasitaires et une protection des bovins vaccines contre une epreuve virulente


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (non paginé)
  • Annexes : 150 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.