Vitromethodes et techniques de genie genetique appliquees aux solanacees. Transfert d'un gene favorisant la regeneration, la croissance et la precocite

par FABIENNE LEJEUNE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Yves Tourte.

Soutenue en 1992

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les techniques de regeneration s'integrent de plus en plus dans les schemas d'amelioration des plantes. Cependant, beaucoup de plantes d'interet agronomique restent recalcitrantes a ces techniques. Aussi, sur un plan plus fondamental, toute recherche susceptible de contribuer a la maitrise de la regeneration est utile. Une premiere etude a permis de preciser les conditions de regeneration a partir de protoplastes, chez l'aubergine. Les meilleurs resultats sont obtenus lorsque les protoplastes sont isoles de feuilles provenant de plantes cultivees in vitro et lorsque le saccharose est utilise comme agent plasmolysant. Les protoplastes se divisent des le deuxieme jour de culture. 6 a 8 semaines apres l'isolement, les cals issus de la division des protoplastes sont transferes sur milieu de regeneration. Un mois plus tard, on observe de petits nodules verts qui correspondent a des centres meristematiques. L'analyse histocytologique des cals a permis de preciser que 10 jours apres le transfert sur milieu de regeneration, certaines zones subissent deja une differenciation. Ces zones sont principalement situees a la peripherie des cals. Les observations infrastructurales indiquent que les cellules qui entament un processus de regeneration presentent transitoirement une organisation nucleaire et mitochondriale particuliere, tres proche de celle des cellules gametiques femelle en cours de maturation. Parallelement, un gene de levure, implique dans la synthese des cytokinines, des gibberellines et de l'acide abscissique a ete transfere chez le tabac via a. Tumefasciens. Les effets de l'insertion de ce gene ont ete etudies. La selection des plantes transformees est assuree par le co-transfert d'un gene de resistance a la kanamycine. Par rapport a des plantes temoins, la regeneration des plantes transgeniques est acceleree. Leur croissance est plus rapide. La taille des feuilles et des inflorescences est augmentee. Le taux de chlorophylle a double


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 127 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 27-2-482
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.