Contribution à la modélisation du rôle du tensioactif dans le processus d'émulsification en milieu semi-dilué

par Bruno Mendiboure

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jean Lachaise.

Soutenue en 1992

à Pau .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans la première partie, un examen critique de la littérature révèle qu'il n'existe pas de modèle satisfaisant du processus d'émulsification. La seconde partie est consacrée à l'élaboration d'un modèle simplifié de l'émulsification sans tensioactif. En envisageant un mécanisme simple de rupture et de coalescence, le modèle conduit à une distribution log-normale des diamètres dont les paramètres peuvent être exprimés analytiquement en fonction des conditions d'agitation. La troisième partie porte sur l'élaboration du modèle d'émulsification avec tensioactif ionique, en attachant une attention particulière au rôle de la concentration de ce produit. Le mécanisme de rupture/coalescence est conservé. Les deux paramètres d'ajustement du modèle permettent de rendre compte de la variation de la distribution d'équilibre des gouttelettes en fonction de la concentration initiale de tensioactif. Des prévisions sont également fournies sur le rôle de paramètres liés à la nature du tensioactif. Le modèle proposé repose sur la théorie des chaînes de Markov. Il semble donner de bonnes prévisions pour les émulsions semi-diluées et peu visqueuses.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (252 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : USG 10930
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.