Composés du phosphore à basse coordinence : Etude quantique des états ioniques et de la réactivité

par Jocelyne Hervé

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de Geneviève Pfister.

Soutenue en 1992

à Pau .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La première partie du mémoire traite de l'évaluation théorique des potentiels d'ionisation de systèmes comportant des atomes de phosphore à basse coordinence, systèmes peu étudiés du fait d'un accès expérimental difficile et des problèmes posés par le traitement théorique des atomes de la 3ème période. Après examen des différents modes d'évaluation et le choix d'une technique de travail (méthode Cipsi de variation-perturbation) nous avons proposé des conditions de calcul permettant une évaluation convenable des potentiels d'ionisation de ces systèmes. Deux molécules originales, le phosphaéthène et le chlorophosphaéthène ont été ainsi analysées. Dans une deuxième partie de ce travail, nous avons effectué une étude quantochimique interprétatives de la chimie du cycle diphosphirane (scf ab initio+ic). Nous avons déterminé que le mécanisme de formation préférentiel était une addition en du carbène singulet sur le diphosphène (et non une addition sur le doublet libre). Dans un deuxième temps, nous avons analysé les mécanismes d'ouverture (par assistance nucléophile, électrophile et thermique) conduisant aux 1,3-diphosphapropènes. Une analyse approfondie des caractéristiques électroniques et structurales des produits d'ouverture a été réalisée.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (153 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : USG 10981
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.