Interaction des cellules RINm5F avec des polymères biofonctionnels dérivés du polystyrène

par Amina El Marhoum-El moudni

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Marcel Jozefowicz.

Soutenue en 1992

à Paris 13 .


  • Résumé

    Des polymères sulfonates, des sopolystyrènes (sulfonate de sodium, N, N-diéthylamino-méthyle), des polystyrènes sulfamides de l'ester méthylique d'aminoacides, des sulfamides d'aminoacides carboxyliques et des sulfamides de benzylamine, ont été synthétisés à differents taux de substitution en groupements sulfonates. Ces résines ont été utilisées à differents taux de substitution en groupements sulfonates. Ces résines ont été utilisées comme support de culture pour des cellules insulino-sécrétrices, les RINm5F. Tous les dérivés du polystyrène étudiés, hormis ceux qui comportent des groupements carboxyliques, permettent la croissance des cellules RINm5F. L'utilisation des copolystyrènes a montré que l'effet inhibiteur du PSSO3NA sur l'insulino-sécrétion n'est pas dû à la charge du polymère, mais à des sites de surface qui intéragissent spécifiquement avec les cellules. Le fait de greffer au polystyrène des groupements benzylamine ou l'ester méthylique de différents aminoacides, tels que l'acide glutamique, augmente l'insulino-sécrétion des cellules RINm5F cultivées sur le support ainsi modifié. Les analogues solubles des dérivés du polystyrène se révelent avoir des effets nettement différents des résines de composition identique, ce qui suggère le rôle important de l'internalisation dans l'effet biologique de ces produits. L'effet direct de nos polymères sur les cellules RINm5F se traduit par la modification de l'expression des récepteurs insuliniques. Cette modificationa été vérifiée sur des cellules non insulino-sécrétrices, des lymphocytes B normaux infectés à l'EBV et des cellules épithéliales de cancer de sein humain, les cellules MCF-7. Le PSSO3Na intéragit spécifiquement avec des récepteurs cellulaires non encore identifiés, et entraîne une activation de ces récepteurs. Cette activation conduirait à une modification de l'expression des récepteurs insuliniques ainsi qu'une modification de l'insulino-sécrétion. Par effect de rétroaction, la variation locale de la concentration en insuline qui en découle, pourrait modifier à son tour l'expression des récepteurs insuliniques des cellules adjacentes. L'action sur l'expression des récepteurs insuliniques conduirait à une modulation de l'insulino-sécrétion. Ceci constitue une extension du principe de "down-regulation" communement admis. L'insuline peut donc être considérée comme étant le médiateur de sa propre sécrétation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (89 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 95

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1992 036
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.