Métalloprotéinases des macrophages et élastase leucocytaire au cours de pneumoconioses expérimentales chez le rat : inhalation chronique de poussières de charbon ou de silice

par Dominique Oberson

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Chantal Lafuma.


  • Résumé

    Afin de mieux preciser certains des mecanismes susceptibles de jouer un role au cours de la pneumoconiose du mineur de charbon ou de la silicose, nous avons etudie en fonction du temps d'exposition, la reponse metalloproteinasique des macropahges alveolaires soumis in vivo a un empoussierage massif et chronique de poussieres de mines de charbon ou de silice. Les metalloproteinases (mpms) sont en effet susceptibles de participer a la reaction inflammatoire pulmonaire, et de favoriser la degradation et le renouvellement de la trame conjonctive. Nos resultats concernant l'etude, en culture, ex in vivo, des macrophages alveolaires empoussieres, ont permis de demontrer clairement l'augmentation de la capacite de ces macrophages a synthetiser et secreter la collagenase de 92/88 kda dans leurs milieux de culture. Cette capacite accrue, s'est generalement exprimee selon une relation dose dependante, et avec une intensite comparable pour la silice et le charbon, tout au long de la phase d'empoussierage ainsi qu'a la fin de la periode post-empoussierage. La mise en evidence en parallele, d'une augmentation de toutes les activites libres metalloproteinasiques (gelatinolytique, collagenolytique, caseinolytique et elastinolytique), secretees dans les milieux de culture des macrophages empoussieres, suggere que le pool d'inhibiteurs antimetalloproteinasiques genere par ces memes cellules ne soit pas suffisant pour compenser la secretion excessive des mpms. De plus, l'effet de l'addition de poussieres de silice ou de charbon, aux milieux de culture des macs empoussieres, nous a amenes a formuler l'hypothese selon laquelle il existerait une interaction (collagenase-poussieres) favorisant l'activation de la forme latente en forme active. Nos resultats demontrent aussi clairement l'augmentation aigue d'une activite globale gelatinase/collagenase de 92/88 kda, secretee dans les fluides du lba des rats empoussieres, ainsi que celle d'une activite globale de la collagenase 72/68 kda. C ependant, l'absence dans les fluides du lba des rats empoussieres, de toute modification de l'activite libre mpms, suggere fortement la presence, au sein de ces fluides de lba, d'un pool suffisant d'inhibiteurs probablement d'origine serique. Nos resultats demontrent enfin l'existence d'une specificite de reponse, dans l'action inhibitrice exercee par certains types de particules (dont les poussieres des mines de charbon de la houve, et la silice des galets broyes) vis-a-vis de l'elastase leucocytaire (el). De plus, l'action inhibitrice vis-a-vis de l'activite hydrolytique de l'el, est particulierement exercee par les phyllosilicates d'aluminium et ferait intervenir des interactions de type acide de lewis. En definitive, les poussieres de mines de charbon de la houve ainsi que les particules de silice originaires de galets broyes de moulin des pres, exercent des effets opposes sur l'activite hydrolytique des proteinases generees par les cellules inflammatoires pulmonaires: a) soit en effet d'activation vis-a-vis des metalloproteinases de la matrice extracellulaire, telles que la collagenase de 92/88 kda, s'ajoutant a un effet d'activation de la production metalloproteinasique par les macs eux-memes, b) soit un effet d'inhibition vis-a-vis de l'elastase leucocytaire. De tels effets opposes suggerent l'existence d'un desequilibre de la balance (mpms-el) inherente aux cellules inflammatoires pulmonaires, au profit des mpms. De cette balance, peuvent dependre: 1. L'accroissement de la permeabilite alveolo-capillaire. 2. La capacite de migration des cellules inflammatoires au sein des septs alveolaires et donc l'epuration des poussieres vers les systemes lymphatiques et vasculaires. 3. Ainsi que l'affaiblissement du potentiel de defense bactericide des cellules inflammatoires au sein des espaces aeriens

  • Titre traduit

    Macrophages metalloproteinases and leucocyte elastase during experimental pneumoconiosis in rats : chronic inhalation of coal mine dust or silica particles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (215 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 203-212

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.