Multicouches magnetiques fe/ag,fe/cr,co/cu,fe/cu : de l'elaboration aux proprietes magnetiques et electroniques

par Frédéric Petroff

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Albert Fert.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons etudie la croissance et les proprietes magnetiques et electroniques de super-reseaux et multicouches magnetiques fe/ag, fe/cr, co/cu et fe/cu. Dans une premiere partie, nous decrivons l'elaboration des super-reseaux fe/ag sur les substrats gaas(001) et mgo(001) par la technique d'epitaxie par jets moleculaires. La caracterisation structurale des echantillons a ete menee in-situ par rheed et aes et ex-situ par diffraction x, exafs de surface et microscopie electronique. Les resultats obtenus par ces differentes techniques mettent en evidence la bonne qualite cristalline des super-reseaux fe/ag et montrent l'absence d'interdiffusion significative aux interfaces. Dans une deuxieme partie, nous abordons l'etude de deux proprietes specifiques des multicouches magnetiques: le couplage d'echange entre couches magnetiques et la magnetoresistance geante. Nous montrons que la magnetoresistance geante qui apparait dans les super-reseaux fe/cr est tres sensible a l'etat des interfaces. Par un traitement thermique ou par un melange intentionnel pendant la croissance, nous avons pu augmenter la magnetoresistance et mettre en evidence l'existence d'un optimum de rugosite aux interfaces. Nous avons aussi effectue une etude preliminaire de la forte variation en temperature de la magnetoresistance geante des super-reseaux fe/cr. Un modele phenomenologique, base sur les collisions electrons-magnons, permet d'expliquer cette dependance en temperature. Nous mettons en evidence le phenomene de magnetoresistance geante dans deux nouveaux systemes qui sont co/cu et fe/cu. Dans le systeme co/cu, une magnetoresistance de l'ordre de 50% est observee a temperature ambiante, prometteuse pour les applications. De plus, nous avons observe dans co/cu et fe/cu, des oscillations du couplage d'echange a travers le cuivre. Ces oscillations ont une periode voisine de 12 a dans les deux systemes mais sont en opposition de phase


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 228 P.
  • Annexes : 141 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011085
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.