Syntheses d'analogues soufres du myo-inositol

par JEAN-PIERRE GUIDOT

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Alain Gaudemer.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le d-myo-inositol 1,4,5-trisphosphate est un second messager dont le role est de liberer des ions calcium intracellulaires. L'etude de son metabolisme necessite l'utilisation d'analogues chimiques du myo-inositol. Dans ce but, nous avons synthetise le d,l-deoxy-1-thio-1-myo-inositol et le deoxy-2-thio-2-myo-inositol, par des methodes originales en utilisant des reactions regioselectives. Le produit de base de ces syntheses est le 3,4,5,6-tetrabenzyl-myo-inositol dont nous avons obtenu l'enantiomere pur d, a partir d'un dialdehyde, par couplage pinacolique stereoselectif. Les premieres etudes biologiques montrent que ces analogues sont vraisemblablement incorpores dans les cellules


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 125 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011058
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.