Etudes comparatives de differentes interactions entre deux couples de lignees isogeniques de haricot et trois races de colletotrichum lindemuthianum : influence de la race du champignon, du cultivar et du gene de resistance

par ALINE MAHE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Michel Dron.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La specificite de la reconnaissance entre une plante, le haricot, et un pathogene, colletotrichum lindemuthianum, champignon responsable de l'anthracnose a ete etudiee. Dans le but de dissocier les differents parametres impliques dans l'etablissement d'une interaction plante/pathogene, un systeme modele a ete developpe permettant d'evaluer le role specifique du gene de resistance independamment de l'influence du fonds genetique des deux partenaires. Deux couples de lignees isogeniques au gene de resistance pres ont ete choisis. Chacune de ces quatre lignees a ete confrontee a deux ou trois races du pathogene. Les differentes interactions ont ete comparees en suivant le developpement des symptomes, la progression du champignon dans les tissus infectes et en etablissant les cinetiques d'accumulation des arn messagers correspondant a quatre genes dits de defense. Ces etudes ont montre que les mecanismes de defense ne dependent pas uniquement du systeme de reconnaissance specifique (gene de resistance/gene d'avirulence) mais egalement d'autres genes presents chez le pathogene dont l'expression module les reponses de defense. Ces resultats soulignent l'importance de l'utilisation de materiel isogenique pour la comparaison des interactions incompatible et compatible. De plus, ils montrent que l'accumulation des transcrits correspondants aux genes de defense n'est pas systematiquement plus precoce dans les interactions incompatibles que dans les interactions compatibles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 410 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011035
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.