Incidence de la sinefungine sur les voies metaboliques de la s-adenosylmethionine de promastigotes de leishmania donovani, sauvages et resistants a cet antibiotique

par MARIE-ANNE PHELOUZAT

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de MALKA ROBERT-GERO.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La sinefungine (sf), antibiotique nucleosidique, est un analogue structural de la s-adenosylmethionine (sam), substrat des reactions de methylations et precurseur des polyamines. Elle presente une forte activite leishmanicide in vivo et in vitro. Les effets les plus marquants de la sf sur des promastigotes de leishmania donovani sont des modifications de la morphologie et de l'ultrastructure, principalement le gonflement de la chambre flagellaire suggerant une exocytose accrue ou une endocytose diminuee, l'induction de l'expression d'une famille de proteines, les proteines de stress ainsi qu'un arret de la transcription puis de la replication. Les cibles moleculaires de la sf sont un reflet de l'analogie structurale entre la sam et l'antibiotique. La competition debute au niveau de l'entree de la sf dans les cellules, cette derniere empruntant la sam permease. Une diminution de la methylation des macromolecules et plus particulierement l'inhibition in vitro de trois proteines-methylases (pmi, ii et iii) ont ete mises en evidence. La voie de biosynthese des polyamines est aussi perturbee, les concentrations intracellulaires de leurs precurseurs etant fortement diminuees. Des promastigotes resistants a la sf ont ete selectionnes par pression medicamenteuse croissante, clones et caracterises. Ces clones ont acquis une resistance stable et specifique a cette drogue. Une modification de la sam permease, entrainant une reduction de l'entree de la sf, represente le premier niveau de protection des cellules resistantes. Nous avons montre que la resistance implique d'une part une sous-methylation des macromolecules de ces cellules (les constantes cinetiques des trois proteines-methylases etudiees in vitro n'etant pas modifiees) et d'autre part une biosynthese modifiee des polyamines, second niveau de protection intracellulaire. Les proteines de stress hsp70 et hsp83, dont l'expression est induite par la sf chez des promastigotes sauvages, appartiennent a la famille des proteines de choc thermique. Les promastigotes resistants surexpriment les hsp70 et 83 sous l'effet d'un choc thermique mais une alteration de la regulation traductionnelle de hsp70 dans ces cellules a ete mise en evidence


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 204 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011023
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.