Immunomodulation de l'uveoretinite autoimmune experimentale chez les rats f1 (lewisbrown-norway). 1) implication de l'equilibre entre les cellules th1 et th2. 2) implication de l'anergie

par Abdelhadi Saoudi

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Blanche Bellon.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'uveoretinite autoimmune experimentale (uae) est une maladie autoimmune oculaire induite chez les rats f1 (lewbn) par immunisation avec un antigene retinien soluble (ags) ou par le transfert de cellules t specifiques de l'ags. Deux approches nouvelles permettant de prevenir la survenue de l'uae ont ete etudiees. La premiere approche repose sur l'interregulation entre les cellules th1 et th2. L'uae est mediee par des cellules th1, tandis que hgc12 active les cellules th2. Nous avons montre que des injections de hgc12 previennent de l'uae induite activement. Differents arguments montrent que chez les rats proteges de l'uae, des cellules th2 specifiques de l'ags et non uveitogenes se sont developpees au detriment de cellules th1 specifiques de l'ags et uveitogenes. L'il-4 et l'il-10, deux cytokines produites par les cellules th2 activees par hgc12, pourraient intervenir de facon non exclusive dans ce phenomene de protection. La seconde approche s'appuie sur le fait que les immunoglobulines humaines a usage intraveineux (ivig) sont de plus en plus utilisees dans le traitement de maladies autoimmunes chez l'homme. Nous avons teste l'effet des ivig sur le developpement de l'uae induite activement. Nous avons montre que les rats f1 (lewbn) perfuses par les ivig sont proteges contre l'uae. L'ensemble de nos resultats suggere que l'effet benefique des ivig contre l'uae fait intervenir un mecanisme non encore evoque, a savoir l'anergie des cellules t. Cette anergie est reversible, n'est pas seulement restreinte aux cellules t specifiques de l'ags et implique vraisemblablement la fraction variable f(ab)2 des ivig


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 449 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010986
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.