Mesures des sections efficaces totales et differentielles et du pouvoir d'analyse de la reaction : pppp pi

par GERD RAPPENECKER

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de EID HOURANI.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons effectue des mesures de production de pions neutres par diffusion inelastique depuis le seuil jusqu'a 1 gev environ avec un nouveau spectrometre a grand angle solide, spes0-2. L'efficacite du spectrometre a ete determinee a l'aide de calculs de simulation monte-carlo. Les resultats, corriges de cette efficacite, concordent tres bien en general avec les donnees existantes. Les sections efficaces totales s'alignent parfaitement sur la courbe connue de la fonction d'excitation et ne laissent apparaitre aucune indication d'une resonance dibaryonique a 520 mev. Dans la region d'energie superieure a 700 mev elles sont en accord avec d'autres resultats recents et aident a elucider cette partie encore peu connue de la courbe. Les sections efficaces differentielles, illustrees par le facteur d'anisotropie b, ont ete mesurees sur la moitie du spectre cos(theta) dans le centre de masse. Dans la region de 500 mev l'anisotropie est superieure a celle mesuree dans les experiences precedentes, tandis qu'au-dela de 600 mev l'accord est tres bon. Pour la premiere fois le pouvoir d'analyse de cette reaction a ete mesure sur une large plage d'energie. L'asymetrie negative trouvee s'accorde avec d'autres resultats existants, mais semble etre une observable tres sensible aux differents processus et donc difficile a interpreter par les modeles. Le modele peripherique de jean-marc laget donne pour des energies allant jusqu'a 600 mev environ des bonnes valeurs pour la section efficace totale. Pour les energies plus elevees des ecarts considerables sont constates. Les distributions angulaires aussi different considerablement et les asymetries ne sont pas du tout reproduites par ce modele. L'analyse de la difference entre cette reaction et la diffusion inelastique neutron-proton avec production d'un pion charge indique que la section efficace partielle sigma01 peut atteindre des valeurs de l'ordre de 800 b a 570 mev, mais est tres faible entre 600 et 800 mev, region ou aussi une identite des distributions angulaires des deux reactions a ete constatee. Au-dessus de 800 mev elle semble croitre, probablement sous l'influence des resonances isoscalaires n. La presence de cette section efficace au-dessous de 600 mev, confirmee aussi par d'autres auteurs, doit inciter a la verification des mesures de la diffusion inelastique neutron-proton. Si les resultats existants sont confirmes, une nouvelle approche theorique reste a developper


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 102 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010980
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.