Caracterisation de la proteine kinase c des glandes lacrymales de rat. Effets des esters de phorbol et des inhibiteurs de la pkc sur la secretion

par DRISS ZOUKHRI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Bernard Rossignol.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans les glandes lacrymales extraorbitaires de rat, la secretion des proteines est essentiellement sous le controle des recepteurs cholinergiques, de type muscarinique. Ces recepteurs sont couples a une phospholipase c qui hydrolyse le phosphatidylinositol 4,5 biphosphate, liberant deux messagers intracellulaires: l'inositol 1,4,5-triphosphate (ip3) et le diacylglycerol (dag). L'ip3 mobilise du calcium a partir de pools intracellulaires et le dag active une proteine kinase dependante du calcium et des phospholipides, la proteine kinase c (pkc). Dans la premiere partie de ce travail, nous avons caracterise la pkc a partir d'une fraction cytosolique de glandes lacrymales. Nous avons montre que cette kinase est activable par le dag et les esters de phorbol actifs (pma et pdbu). De plus nous avons mis en evidence l'existence d'une activite histone kinase stimulable par le pma et l'acide arachidonique en absence de calcium et des phospholipides. Cette activite reste confondue dans les memes fractions que la kpc apres trois etapes successives de purification (deae-cellulose, phenyl-sepharose et hydroxyapatite sur hplc). D'un autre cote, nous avons identifie trois isoformes de pkc dans la fraction cytosolique des glandes lacrymales: alpha, delta et epsilon. Dans la deuxieme partie de ce travail, nous avons recherche l'implication potentielle de la pkc dans la regulation de la secretion des proteines. Les resultats obtenus montrent que les esters de phorbol stimulent la decharge des proteines tritiees et que cette reponse est insensible a l'action de trois inhibiteurs de la pkc: le h7, la sphingosine et la chelerytrine. Seules la staurosporine et la tfp sont capables d'inhiber cette reponse mais a des concentrations qui ne sont plus specifiques de la pkc. Nos resultats, pris ensemble suggerent que la pkc peut ne pas etre impliquee dans la secretion


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 113 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010947
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.