Programmation repartie par objets : etudes et propositions

par RACHID GUERRAOUT

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de CHRISTIAN FLUHR.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these contribue a l'etude du concept d'objet dans la programmation repartie. Desormais devenue une realite du monde informatique, cette forme de programmation permet d'augmenter la disponibilite des applications et de diminuer leur temps d'execution. Cependant, concevoir une application repartie demeure une entreprise delicate: les differents niveaux d'abstraction mis en jeu entravent la maintenabilite et la reutilisabilite des programmes, tandis que les acces concurrents et les erreurs constituent autant de sources d'incoherence des executions. Le concept d'objet favorise la modularite des programmes et permet d'aborder la repartition avec un niveau d'abstraction superieur a celui d'entites plus frustes telles que les processus, les canaux de communication, les fichiers etc. L'integration dans un modele d'objets des aspects relatifs a la programmation repartie souleve les problemes de l'expression de la concurrence et du maintien de la coherence. L'etude de ces problemes a ete guidee par les soucis de preserver les proprietes intrinseques du concept d'objet, et de rendre les solutions proposees, aussi orthogonales que possible. Les contributions apportees sont pour l'essentiel: (i) la classification, au regard de la modularite, des differentes alternatives de conception d'un langage a objets concurrents; (ii) l'evaluation des mecanismes transactionnels dans les langages a objets concurrents, et la conception d'un protocole d'invocation atomique asynchrone, baptise acs; (iii) la definition d'un langage a objets concurrents transactionnel, baptise karos; (iv) la realisation d'une plate-forme modulaire, qui permet de combiner dans une meme application, differents mecanismes de controle de concurrence et de recouvrement aux erreurs; (v) la mise en evidence d'une propriete formelle, appelee atomicite generale, qui constitue une mesure de validite de la specification des objets atomiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 104 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010933
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.