Correction de la diffusion en imagerie scintigraphique

par IRENE BUVAT

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Robert Di Paola.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    En imagerie scintigraphique, la detection de rayonnement diffuse est l'une des principales causes de la deterioration de la qualite des images, en terme de resolution spatiale, de contraste et d'interpretation quantitative. La technique classique d'acquisition dans une fenetre en energie, bien qu'elle amoindrisse les effets du rayonnement diffuse, reste peu satisfaisante. Parmi les nombreuses methodes de correction qui ont ete proposees, aucune solution reellement adaptee ne s'est imposee. La methode de correction de la diffusion que nous developpons repose sur l'analyse factorielle des sequences d'images medicales (afsim). L'afsim permet de resoudre un modele de superposition lineaire pose sur un ensemble de donnees (ici les spectres locaux des photons detectes durant l'acquisition), et conduit a l'estimation de fonctions fondamentales sous-jacentes (ici un spectre de photons non diffuses et des spectres de photons diffuses) et des distributions spatiales associees (l'image des photons non diffuses et celles des photons diffuses). La methode classique d'afsim, ainsi que les variantes auxquelles elle a donne lieu, ne permettent pas d'obtenir la decomposition spectrale recherchee. Ses differentes etapes sont donc modifiees pour introduire des connaissances a priori relatives aux proprietes statistiques des donnees traitees et aux proprietes physiques des solutions recherchees. Nous montrons que les performances de la methode ainsi remaniee et sa fiabilite sont accrues. Elle s'avere alors un outil adapte a la correction de la diffusion des differents examens scintigraphiques: planaires et tomographiques, mono et multi-isotopiques, statiques et dynamiques. La correction de la diffusion est evaluee au moyen de simulations numeriques, de simulations de monte carlo, d'acquisitions sur fantomes et d'acquisitions cliniques. La correction s'adapte a chaque ensemble de donnees, donc a chaque patient et aux caracteristiques du detecteur, et est applicable quels que soient les radioelements utilises. Elle permet d'ameliorer la quantification en imagerie scintigraphique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 199 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010907
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.