Reactions de transfert d'un nucleon induites par ions lourds : etats individuels et modes collectifs

par ISABELLE LHENRY

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de FRASCARIA NIMET.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans les spectres des reactions de transfert d'un nucleon induites par ions lourds, de larges structures tres excitees sont observees au-dela de 10 mev d'energie d'excitation. Le but de ce travail est d'essayer de comprendre ces structures et de trancher entre une interpretation en terme d'etats individuels et une interpretation de type resonances geantes. Nous avons effectue des reactions de transfert d'un nucleon sur differentes cibles (#2#0#7pb, #2#0#9bi, #5#9co, #6#3cu, #5#8ni, #1#2#0sn) avec des faisceaux de #2#0ne a 48 mev/a et de #3#6ar a 42 mev/a, en detectant les produits de reaction a l'aide d'un spectrometre magnetique, afin de verifier la presence de ces structures dans les spectres et de les analyser. Les differentes observations experimentales indiquent que ces bosses ne peuvent etre attribuees a l'excitation de resonances geantes de basse multipolarite (l=1 ou 2). Ces etudes ont ete completees par deux calculs de types differents. Le premier utilise un modele de reaction afin d'estimer la section efficace des differents processus pouvant contribuer aux spectres de transfert. Le second s'appuie sur une description microscopique des etats d'excitation des noyaux effectuee dans l'approximation des phases au hasard (rpa), couplee a un calcul de section efficace dans l'approximation de born en ondes distordues (dwba). Dans le cadre des modeles utilises, on a montre que l'excitation d'etats individuels de haut spin reste predominante dans les regions en energie etudiees. Toutefois, une certaine partie de la section efficace peut etre attribuee a l'excitation d'etats collectifs de haute multipolarite


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 149 p
  • Annexes : 62 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 92 PA11 Lhenry
  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010835
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.