Effets collectifs dans les agregats

par MARTA DE FRUTOS

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de CATHERINE BRECHIGNAC.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les effets collectifs, consequence essentielle des interactions entre particules dans un systeme a n corps, ont ete etudies dans les agregats. Prealablement a leur etude spectroscopique, la stabilite des agregats d'antimoine a ete etudiee en mesurant leur evaporation unimoleculaire. La comparaison de ces resultats avec ceux obtenus prealablement pour les agregats d'alcalins, revele dans le cas de l'antimoine une liaison fortement influencee par la structure geometrique des ions et non pas comme dans le cas des metaux alcalins, une liaison qui depend uniquement des electrons de valence. Deux types d'effets collectifs de nature differente sont observes: le premier, d'origine atomique, correspond a l'excitation de l'ensemble des electrons d'une sous-couche atomique pleine. Le profil de photoionisation du niveau 4d de l'antimoine atomique presente une forte resonance (resonance de forme) liee a cet effet, qui a ete sondee dans les agregats a l'aide du rayonnement de synchrotron. Les spectres de photoionisation observes dependent avec la taille de l'agregat mais aussi avec les conditions de formation de l'agregat. Cette constatation met en evidence l'existence d'un couplage important entre les proprietes des electrons 4d et la structure geometrique de l'agregat. Le second effet etudie est associe a l'excitation collective du nuage electronique forme par les electrons de valence qui assurent la cohesion des agregats metalliques. Les sections efficaces de photoabsorption des agregats d'alcalins (sodium et potassium) ont ete mesurees par spectroscopie de photofragmentation. Les profils obtenus sont domines par une forte resonance, similaire a celles observees dans les noyaux


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 86 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010823
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.