Problemes inverses en r. M. N. : application a la determination de la structure des proteines

par THERESE MALLIAVIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de MARC-ANDRE DELSUC.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La qualite des structures de proteines determinees par resonance magnetique nucleaire depend aussi bien de la precision des mesures experimentales que des strategies de calcul adoptees. Des methodes classiques de traitement du signal sont illustrees par leur application aux donnees enregistrees en resonance magnetique nucleaire: en particulier, un procede de compression de donnees et une methode d'attenuation du signal de l'eau sont proposes. Ces methodes sont aussi utilisees pour effectuer l'analyse multi-exponentielle des courbes d'accroissement de l'effet nucleaire overhauser en fonction du temps de contact, afin d'en extraire des estimations quantitatives des distances entre hydrogenes. Des applications theoriques et experimentales de cette analyse sont presentees. Enfin, une nouvelle strategie de determination de la structure de proteines est proposee, qui permet d'eviter l'etape d'attribution spectrale; pour assurer la pertinence de cette approche, une application a un cas theorique est presentee


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 186 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010787
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.