Caracterisation moleculaire et genetique de deux sous-unites de 82 et 53 kilodaltons, specifiques de l'arn polymerase c (iii) de la levure, saccharomyces cerevisiae

par NUCHANARD CHIANNILKULCHAI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Carl Mann.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail porte sur la caracterisation de 2 sous-unites specifiques de l'arn polymerase c de s. Cerevisiae, c82 et c53. Le gene rpc82 codant pour la sous-unite c82 a ete clone et sequence. Il a ete localise sur le chromosome xvi. Il code pour une proteine de 654 acides amines. Le gene est unique et essentiel dans les cellules haploides. Un mutant thermosensible a ete obtenu par mutagenese au hasard. Le mutant est deficient dans la synthese des arn de transfert a 37c in vivo. La recherche de suppresseurs extrageniques parmi les genes codant pour les sous-unites de l'arn polymerase c suggere une interaction entre la sous-unite c82 et une autre sous-unite specifique de l'enzyme, c31. Des mutants thermosensibles du gene rpc53 codant pour la sous-unite c53 ont ete obtenus. Ceux-ci s'arretent preferentiellement en phase g1 du cycle cellulaire, a 37c. Les cellules sont defectives dans la synthese des arn de transfert in vivo. La proteine c53 presente une similitude de sequence avec la proteine humaine bn51. Les similitudes de proprietes des deux proteines et de phenotypes cellulaires et fonctionnels des mutants etayent l'idee que la proteine bn51 correspond a l'homologue de c53 dans les cellules animales. Les 168 acides amines c-terminaux contiennent le domaine fonctionnel essentiel de c53. La fusion en phase de la partie c-terminale de c53 avec la partie n-terminale de la proteine pet56 permet la viabilite des souches rho# uniquement. L'etude genetique a montre que la sequence pet56 est responsable du phenotype rho#. La sequence pet56 emporte la proteine de fusion dans les mitochondries. La recherche de suppresseurs extrageniques de mutants rpc53 a permis d'identifier un gene ayant un role dans la regulation d'une phosphatase. La surexpression de la plus grande sous-unite de l'arn polymerase c, la sous-unite c160, supprime egalement les mutations rpc53, suggerant une interaction entre c160 et c53


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 450 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010748
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.