Variations azimutales de brillance des anneaux planetaires

par CECILE FERRARI

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de André Brahic.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    S'ils etaient isoles, les anneaux planetaires formeraient un disque uniforme, a bords doux et symetrique en azimut. Parmi d'autres surprises, des observations recentes d'occultations stellaires depuis la terre et l'exploration des planetes geantes par les sondes voyager ont revele que tous les systemes d'anneaux montrent des variations azimutales de brillance, a toute echelle. Leur origine est souvent difficile a eclaircir et leur resistance eventuelle a l'etalement par rotation differentielle pose un reel probleme. Les exemples les plus frappants en sont les arcs de neptune. Nous avons etudie quantitativement l'heterogeneite de dix anneaux etroits typiques de ces systemes. Ils montrent tous des asymetries de brillance et nous soutenons ici qu'elles se ressemblent beaucoup malgre des environnements dynamiques tres differents, s'apparentant aux arcs de neptune: elles s'etendent sur 3000 a 10000 km et ont des bords abrupts. Ces arcs sont en fait des familles de grumeaux, longs de 300 a 500 km et separes de 500 a 2000 km. L'analyse photometrique en fonction de l'angle de phase montre que les arcs de neptune et les grumeaux sont riches en poussiere et contiennent plus de grosses particules que l'anneau. Ils pourraient etre faits de tout materiau d'indice de refraction similaire a celui de la glace d'eau legerement contaminee, et la taille des particules de poussiere semble obeir a une distribution plutot large. Les contraintes sur la stabilite de ces arcs sont faibles sauf pour saturne ou les deux structures principales de l'anneau f restent visibles apres neuf mois et un arc d'un des annelets de la division de encke semble stable sur cette meme periode. Le manque de contraintes observationnelles sur leur stabilite est le principal obstacle a la comprehension de leur origine. Les satellites environnants peuvent etre les sources principales d'energie pour les creer ou les confiner, mais leur role n'est pas encore bien compris. Plusieurs processus comme l'accretion, les collisions, les effets de maree ou l'autogravitation pourraient aussi regler leur structure et leur evolution

  • Titre traduit

    Azimuthal brightness variations in planetary rings


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 64 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Laboratoire Géoazur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T I-240
  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 006538
  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.TFerrari
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010728
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.