Analyse des intermediaires de transcription reverse et des arn de transfert inclus dans les particules intracytoplasmiques specifiees par les elements tyl de la levure de sacchamyces cerevisiae

par PASCALE POCHART

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de MICHEL DUGET.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La transposition des elements ty de s. C. Implique un processus de transcription reverse. Par l'analyse des molecules d'acides nucleiques extrachromosomiques associes aux particules specifiees par ty, nous avons identifie plusieurs chaines d'adn, produits de la transcription: (i) de l'adn bicatenaire de longueur genomique dont la quantite est limitee par celle de l'adnc+ de meme longueur, beaucoup moins abondant que l'adnc-. (ii) des transcrits incomplets que nous avons localises par rapport au genome de ty. Il comporte toute la sequence d(l tr:u3 r u5). Il s'agit (1) des adnc- 0,335 kb (u3 r u5) et 2,1 kb, peu abondants, (2) des adnc+:3,8 kb (peu abondant), 2,1kb et 0,345 kb tres abondants. Ce dernier correspond a un strong stop adnc- de type retroviral, car il comporte un ltr et une sequence complementaire de l'extremite 3 oh du tarn met i, amorce de la transcription reverse. Le processus de transcription reverse de ty parait analogue a celui des retrovirus. Toutefois il presente une particularite: la synthese tres abondante d'adnc+ 2,1 kb, initie a ursite de type polypurine stretch, tres efficace. Cette synthese peut entraver celle de l'adnc+ de longueur genomique et donc celle de l'adn bicatenaire susceptible de transposition. Nous avons egalement effectue l'analyse des arn de transfert inclus dans les particules ty. Trois especes, en quantites relatives a peu pres identiques, leur sont specifiquement associees: le tarn met i, le tarn ser aga et un tarnx, non detecte jusqu'a present parmi les tarn de levure. Le tarn met i, present dans les particules ne parait pas correspondre a une sous-espece du tarn met i cellulaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 149 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010702
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.