Champs markoviens et mise en correspondance de contours en imagerie

par ISABELLE TROUVE GAUDRON

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Robert Azencott.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these a pour theme central la reconnaissance de formes en analyse d'images. Elle se compose de trois parties independantes. Un algorithme de detection de contours mis au point avec olivier catoni est presente en premiere partie. Nous construisons par lissage et seuillage des images binaires dont les bords contiennent les points de contours. Nous les regularisons a l'aide d'un echantillonneur de gibbs, ce qui nous donne des contours lisses. L'algorithme agit a differentes echelles, que nous combinons pour obtenir un detecteur multi-echelles. Le probleme que nous traitons en deuxieme partie est de reconnaitre et de positionner sur une image numerique des objets manufactures plans donnes. Les objets presents sur l'image sont les transformes d'objets modeles par une similitude quelconque. Il s'agit donc d'associer chaque objet present sur l'image avec le bon modele et d'estimer cette similitude. Chaque objet est represente par un graphe value. Toute correspondance geometrique entre deux objets est traduite en une correspondance entre graphes qui doit satisfaire certaines contraintes locales. Nous nous placons dans un contexte markovien pour determiner un appariement de graphes satisfaisant au mieux ces contraintes. La troisieme partie presente une etude effectuee avec alain trouve sur la parallelisation du recuit simule pour des energies du type verre de spin. Chaque spin est relie a un processeur. A chaque etape, chaque processeur est active avec une probabilite p et tous les processeurs actifs renouvellent la valeur de leurs spins simultanement. Nous montrons que si tous les processeurs sot actifs il n'y a pas convergence vers les minima globaux de l'energie; des que p est strictement inferieure a 1, il semble y avoir convergence vers des configurations d'energie proche de l'energie minimale. Nous calculons enfin un gain de temps effectif du recuit partiellement parallele par rapport au recuit sequentiel


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 54 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010701
  • Bibliothèque : Bibliothèque Mathématique Jacques Hadamard (Orsay, Essonne).
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TROU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.