Physiologie et pharmacologie du courant transitoire sortant des cellules cardiaques : analyse electrophysiologique par la technique du patch-clamp

par ISABEL LEFEBVRE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Alain Coulombe.

Soutenue en 1992

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les proprietes physiologiques et pharmacologiques d'un courant transitoire sortant active par la depolarisation membranaire, i#l#o, ont ete etudiees a l'aide de la technique du patch-clamp appliquee a des myocytes isoles de cur de mammifere. Nos resultats montrent que le courant i#l#o est essentiellement porte par les ions potassium et qu'il ne depend ni du calcium ni du sodium intracellulaire pour etre active. L'inactivation de courant peut etre decrite par un processus biexponentiel. L'antagoniste calcique d600 inhibe le courant i#l#o, la composante s'inactivant lentement etant plus sensible a cette drogue que la phase rapide. Ce resultat souleve la possibilite que les deux composantes cinetiques de l'inactivation de i#l#o resultent de l'existence de deux populations de canaux de proprietes cinetiques et pharmacologiques differentes, ou encore de deux etats conformationnels distincts du meme canal. Le role et la regulation physiologique du courant i#l#o ont ete etudies en utilisant une phosphatase chimique, le 2,3-butanedione monoxime (bdm), substance qui provoque un allongement du potentiel d'action (pa) ventriculaire de rat, alors qu'elle inhibe fortement le courant calcique. Nos resultats montrent que ce paradoxe est du a l'inhibition de i#l#o par le bdm, illustrant ainsi le role preponderant de ce courant dans le controle de la duree du pa. Ceci suggere en outre que les canaux a l'origine du courant i#l#o pourraient etre phosphoryles. Neanmoins, nos donnees indiquent qu'une telle phosphorylation, si elle existe, ne parait pas dependre des systemes connus de regulation. En revanche, en l'absence d'apport de substrats energetiques, une substance connue comme un inhibiteur specifique des canaux potassiques sensibles a l'atp intracellulaire, le tolbutamide, reduit fortement i#l#o. Le mecanisme d'action du tolbutamide demeure inconnu, mais son effet sur i#l#o depend de l'etat metabolique cellulaire, suggerant qu'il pourrait resulter d'un effet indirect lie a une voie metabolique impliquee dans la regulation du courant i#l#o


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 317 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-010678
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.