"Pouvoir, politique et nouvelles voies du management dans l'entreprise du troisième type. "

par Michel Evripiotis

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Pierre Jarniou.

Soutenue en 1992

à Paris 9 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une crise économique est toujours une crise de management. Le nouveau management de deux grandes écoles, américaine et japonaise, montre que l'utilisation des travailleurs et le mode d'organisation fédérant leur activité font la différence. La Californie représente l'individualité, le risque, l'innovation, le changement. Son avenir dépend de ses capacités à se diversifier. La redoutable omniprésence économique du Japon inquiète l'Occident. Quel est le secret de sa réussite ? On pense au caractère spécifique de sa culture, sans voir que le Japon allie étroitement les entreprises et l'administration avec un objectif primordial : la croissance économique illimitée. Conscients de ce dynamisme, les dirigeants américains ont mis en œuvre un projet d'alliance stratégique entre les deux pays pour asseoir un véritable "monopole-partage" sur les marchés de pointe. Ainsi se dessine une réelle prise en tenaille de la CEE par les Etats-Unis et le Japon. Le management traditionnel de l'entreprise européenne est condamné. Les nations européennes et leurs entreprises doivent comprendre que leur objectif commun est la lutte pour la compétitivité internationale. Patronat, syndicats et Etat ont besoin d'un nouvel esprit combinant innovation technologique et innovation sociale. La recherche de ce nouvel esprit, pour être efficace, passe par le changement des règles de l'environnement économique, social et politique. La globalisation de la concurrence et le progrès technique avancent beaucoup plus vite que la construction européenne. Seule, une coopération forte permettra à l’Europe une stratégie globale efficace.

  • Titre traduit

    Power, policy and new ways in the enterprise of third type


  • Résumé

    An economic crisis is always a management crisis. The new management of two schools, American and Japanese, shows that the utilization of the workers and the mode of organization federating their activity make the difference. California represents individualism, risk, innovation, change. Its future depends on its capacities to diversify itself. The formidable economic presence of japan makes anxious the occident country. What is the secret of its success? Everyone thinks of the specific character of its culture without realizing that the japan narrowly allies enterprises and administration with a primordial objective: the unlimited economic growth. Conscious of this dynamism, the American leaders worked up a project of strategic alliance between the two countries to assure a real "sharing-monopoly" on the high-tech markets. Thus the real prize in pincers of EEC by the USA and japan appears. The traditional management of the European enterprises is lost. The European nations and their enterprises must understand that their common objective is the struggle for the international competition. Employers, syndicates and state need to have a new spirit which combines the technological innovation and the social innovation. The research of this new spirit, in order to an effective result, must cross the change of rules of the economic, social and politic environment. The totality of the competition and the technical progress advance much more quickly than the European formation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Thèse non corrigée

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.