Structure de la proposition et syntaxe du mouvement en portugais brésilien

par Lorenzo Teixeira Vitral

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Alain Rouveret.

Soutenue en 1992

à Paris 8 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    En analysant le comportement de la negation, des adverbes et des quantificateurs dits flottants, on a demontre que le portugais bresilien fait appel au processus appele montee du verbe de facon a permettre que les morphemes d'accord soient supportes par une base lexicale. L'hypothese selon laquelle la negation nie le groupe verbal nous a permis de justifier l'existence du phenemene appele polarite negative dans cette langue. On a conclu que le deplacement du verbe permet que la trace creee dans la position sujet soit tete-gouvernee. Le portugais du bresil est sensible a une barriere creee par ce que j'ai appele la condition de minimalite super-relativisee. L'hypothese que cette langue permet l'adjonction a ip d'un element wh explique le fait qu'elle tolere les extractions hors d'un ilot wh. Enfin, un objet nul peut etre legitime par les traits pronominaux associes a la tete d de la categorie qui fonctionne comme son antecedent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : viii, 381 f
  • Notes : THESE NON CORRIGEE
  • Annexes : Bibliogr.: f. 368-381

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : -
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.