Reponses t cytotoxiques au vih et controle des fonctions de cytotoxicite exerce par les cellules cd8+cd57+

par Brigitte Autran

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Patrice Debré.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous rapportons une description princeps des reponses t cytotoxiques au virus d'immunodeficience humaines (vih) que nous avons caracterisees dans les poumons et les organes lymphoides de patients infectes par le vih. Nous avons analyse les specificites cibles de ces ctl, en particulier sur la proteine nef du vih1. Plusieurs epitopes sont reconnus par les ctl, dans la region centrale, entre les acides amines 66 et 148, et la region cooh-terminale, entre les acides amines 180 et 206. La quantification des effecteurs cytotoxiques a confirme les hautes frequences de ctl differencies in vivo et specifiques du vih. La disparition progressive des activites cytotoxiques specifiques du vih lors de l'evolution vers le stade de sida, nous a conduit a decrire une propriete nouvelle des lymphocytes t cd8+cd57+, amplifies a ce stade de l'infection. Ces cellules cd8+cd57+ inhibent in vitro la phase effectrice des fonctions de cytotoxicite des ctl et des cellules nk, ainsi que la proliferation des cellules t, suggerant que cette inhibition pourrait agir a une etape commune de l'activation des cellules t et nk. Les cellules cd8+cd57+ liberent in vitro une molecule glycosylee, de poids moleculaire compris entre 20 et 30 kda, dont les caracteristiques biochimiques preliminaires sont rapportees et qui est responsable de l'inhibition des effecteurs cytotoxiques. Cette molecule differe des cytokines ou autres facteurs connus pour leurs proprietes de modulation des fonctions lymphocytaires. Nous avons observe une amplification similaire de cellules cd8+cd57+, produisant les memes effets inhibiteurs, au decours des greffes de moelle osseuse. L'expansion et le potentiel inhibiteur des cellules cd8+cd57+ pourraient participer aux mecanismes de regulation des fonctions lymphocytaires assurant le controle des infections virales et des greffes d'organes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 154 P.
  • Annexes : 575 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.