Mutations du gene codant pour la proteine p53 dans les hemopathies malignes

par Pierre Fenaux

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Psychologie. Sciences médicales

Sous la direction de Jean-Pierre Kerckaert.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le gene codant pour la p53, localise dans la region chromosomique 17p13, est un gene suppresseur de tumeur dont l'inactivation des deux alleles, par deletion et/ou mutation semble jouer un role important dans le developpement ou la progression des tumeurs solides. Nous avons recherche des anomalies (essentiellement des mutations ponctuelles) de ce gene dans les hemopathies malignes suivantes: leucemie aigue myeloblastique (lam), syndromes myelodysplasiques (smd), leucemie aigue lymphoide (lal), leucemie lymphoide chronique b (llgb), en particulier chez des patients porteurs d'une monosomie 17p. La recherche des mutations apportees sur les exons 5 a 8 du gene p53, ou se situe la grande majorite des mutations dans les tumeurs solides. La methode de detection des mutations a ete le single strand conformation polymorphism (sscp), methode sensible et specifique de detection des mutations ponctuelles sur des courts fragments de dna, amplifies au prealable par pcr, puis migres sur un gel non denaturant. 376 patients dont112 lam, 102 lal, 153 smd, 39 llcb ont ete testes, parmi lesquels 335 avaient eu une analyse cytogenetique. Dans 356 cas, l'analyse en sscp etait normale. Dans 20 cas, existait une migration anormale en sscp: 8 lam, 3 lal, 5 smd, 4 llc. Dans tous les cas, une mutation ponctuelle du gene fut retrouvee, touchant les exons 7 et 8 dans 16 cas et consistant habituellement en une substitution d'un nucleotide pour un autre. Une forte correlation etait retrouvee entre mutation du gene p53 et: presence d'une monosomie 17p, maladie evoluee, et mauvais pronostic. Les mutations du gene p53 semblent beaucoup plus rares dans les hemopathies malignes etudiees que dans les tumeurs solides. Elles s'associent habituellement a une perte de l'autre allele p53 (par monosomie 17p), et semblent survenir dans un stade tres evolue de la maladie


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 104 P.
  • Annexes : 128 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.